Samedi 4 septembre à Monestiés

Édito

Après le franc succès rencontré par sa première édition en 2019, Rien à voir ! est de retour pour une journée consacrée à la création sonore.
Création sonore ? D’abord une cueillette, picorée sur l’infini continent acoustique : bougies d’anniversaire ou de moteur Diesel, chandelle ou dynamite, haut-fourneaux enrhumés, ballerines au parquet, éclats de voix, soupirs et tonnerres de Brest. Ensuite le montage, art funambule et délicat, viendra tisser cette récolte, lui donner une forme sensible et sensée parmi les mille et une possibles.
Cette année il sera question de forêts, de hennissements, de périphérie, de diable, de karst, de langue emberlificotée, de villes souterraines, de mythes, de brume. Les dispositifs d’écoute continueront d’explorer la géographie du village, vous faisant passer d’un authentique habitat monestiésain début XXIe à un tunnel désaffecté et néanmoins ferroviaire, du casque à bigoudis aux transats d’une sieste en Amazonie.
Alors hissez vos pavillons, astiquez marteaux et enclumes, chaussez vos étriers ! Venez regarder le monde avec vos oreilles.

Lors de votre arrivée, rendez-vous à l’accueil situé au Moulin (pont de Groc) pour retirer votre billet d’accès au festival ainsi que le plan.

Programme 2021

Quelques focus

SAPO Claudia Rojo et Félix Blume
Installation visuelle et sonore
LE MOULIN
10h30-11h | 13h30-14h | 20h-20h30

Le sapo (« crapaud » en espagnol) est la personne qui annonce aux Le sapo (« crapaud » en espagnol) est la personne qui annonce aux chauffeurs l’intervalle de temps entre deux bus de la même ligne, pour qu’ils conservent leur distance et optimisent le nombre de passagers à leur bord.

Le sapo a disparu des grandes villes du Chili, mais il est encore présent à Valparaíso. C’est un personnage typique de la rue, toujours accompagné de son carnet de notes pour y faire ses calculs. Son cri est une référence, la marque sonore d’un lieu.

LES MARCHES INOUÏES Stéphane Marin 75′
11h | 15h* | 17h
Sur réservation. Retrait des billets à l’accueil (Moulin) 15 minutes avant le début des marches.

Considérant l’art sonore comme un art de l’espace, Stéphane Marin invite un groupe de personnes à redécouvrir, en marchant, l’environnement sonore d’un territoire par le biais de différents types d’expériences sensibles d’écoutes. Que se soit à oreilles nues, avec des casques ouverts ou de chantier, le monde sonne autrement dès qu’on commence à l’écouter consciemment.

Pendant cette promenade, Stéphane Marin accompagne les promeneurs écoutants, et suggère subtilement des points d’ouïe, invite à d’autres manières de tendre l’oreille.

Marches maintenues en cas de faibles pluies.

Attention, la marche de 15h est complète ! Il reste encore quelques places pour celles de 11h et de 17h.

AMAZONAS PHONOSYNTHESIS Stéphane Marin 40′
21h30 PLACE DE LACAZE
Diffusion de la pièce en multicanal

Cette pièce est une recomposition des enregistrements issus de ses explorations de la jungle colombienne, de bras vivants de l’Amazone et d’un lac péruvien à la Tres Fronteras (Colombie – Pérou – Brésil) mais aussi aux frontières et au centre de Medellín, cette autre jungle andine…

À l’écoute d’espaces et de sonorités atypiques, cette composition nous offre une vision très personnelle du « sauvage », entre belles envolées naturalistes et obsédantes présences anthropophoniques. Comme une rencontre possible, une cohabitation subtile parfois tendue, énergique mais toujours vivifiante entre ces deux mondes qui n’en font qu’un.

Lieu de repli en cas de pluie.

DIFFUSION JEUNE PUBLIC & ATELIER AUTOUR DE L’ÉCOUTE Chloé Despax 80′

11h-12h30 MÉDIATHÈQUE DE MONESTIÉS

· Séance d’écoute de la fiction jeunesse ‘Au rythme endiablé de la bomba’ 6/10 ans
Davilara est une légende vivante de la bomba, cette percussion jouée dans la Vallée du Chota, une région arpentée où vivent les communautés afro-descendantes en Équateur.
Mais un jour, le Diable en personne vient le défier. Là haut, au sommet de la montagne, le musicien va devoir prouver son courage, sa dextérité et son endurance.

· La séance d’écoute sera suivie d’un atelier conduit par la réalisatrice (sur réservation, jauge limitée à 12 enfants)
Qu’est-ce qu’une fiction radio? Et un paysage sonore? Il sera proposé aux enfants d’y répondre grâce à une sensibilisation à l’écoute et à la pratique du dessin.

Accès médiathèque sans pass pour les – de 18 ans

Teaser vidéo de la pièce réalisé par Jean Forest

© 2021 Réalisation typographique Les écrits 9